29 mars 2017

Les étoiles filantes tombent parfois dans les trains

    Le train caresse les villes endormies,De mon siège, le monde défile au ralenti,Le ciel gris pleure sa mélancolie sur une succession de prés trop verts.Les pylônes arrogants, témoins sans parole,Du suicide orchestré de l’humanité.Le wagon pue la bouffe réchauffée,Une première classe sans paumés contre le radiateur.Place 145,La brioche plastiqueuse glisse dans son gosier.Elle bouquine sur une liseuse froide,Frigide de la tendresse du papier.Une gare, encore une.Les fourmis descendent en talons aiguilles,Disparaissant... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2017

Tôt ou tard

    Le noir de la nuit caresse son bleu de travail, Un bleu foncé collé  à l’âme, La routine étouffante du trajet, Sur ce chemin appris par cœur, Sans rancœur, ni regret, Sans « peut-être », sans fleurs, Petit Poucet aux pouces usés, Semant de l’amertume sur le bitume mouillé, Saint - Jacques de Compostelle, Jonchées de merdes pastelles, Composter son ticket de bus, Taxer une clope à un clodo russe, Les mains dans les poches, Des poches sous les yeux, Une gamelle tiède dans son barda, ... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]