15 juillet 2017

Super-Spleen

ll peut y avoir un soleil à brûler les peaux les plus mates , quand je sors du cinéma, j'ai froid, je comate. Le spleen de fin de film à me refaire toute l'histoire dure plusieurs minutes voir jusqu'au soir, c'est comme écouter Radiohead, seul, dans le noir. La musique du générique avec tous ces petits noms qui défilent. Intermittents anonymes , je vous aime. L'odeur du siège poussiéreux ou des pieds du mec derrière moi. J'aimerais rester là pour toujours, à regarder des pirates , des serials-killer ou des histoires d'amour .... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]