18 février 2015

« Le quart d’heure post-rupture »

   www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag Je pourrais détailler la succession d’événements qui a conduit à cette rupture mais ça n’a pas grande importance. L’histoire est bien connue. Dans un couple, peut-être que l ‘important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre disait Jacques Salomé. Je n’étais pas heureux et ce qui devait arriver, arriva. Je ne fus pas surpris lorsqu’Elle m’annonça, le regard fuyant « il faut qu’on parle toi et moi, c’est... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2015

« Calvitie Beach »

     www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag     Fallait voir sa tête lorsqu’il a vu mon frangin apparaître sur sa tempe droite. Il a failli s’étouffer devant le miroir. Des plaques rouges poussèrent  sur ses joues, de fines perles de sueurs glissèrent sur son cou tel un boa gluant à la recherche d’une proie innocente. Il a ouvert l’armoire à pharmacie d’un coup sec pour se saisir du scalpel du pauvre : sa pince à épiler. Le silence sentait la mort. J’ai vu mon frère décapité sous mes... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2015

"Le souffle de Gisèle"

www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag Je m’appelle Gisèle. J’ai 58 ans, 5 enfants, 3 ex-maris et 10 kilos en trop. Tout est chiffré en ce bas monde, le taux de cholestérol, la taille moyenne du pénis, le nombre de calories par barre chocolatée alors je fais pareil, je me décris comme dans un article sur le chômage dans Challenge Magazine. Je vis dans un appartement gigantesque de 110 m². Six pièces, sept radiateurs, onze chaises, neuf coussins et trois télévisions. Malgré ces... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2015

« 50 secondes de Grey » (50 nuances de Grey, dans la vraie vie)

       www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag J’ai commencé ce job de pigiste pour deux raisons. D’abord parce que j’avais besoin de tunes et ensuite parce qu’il fallait que je dépanne ma collocataire Katherine, qui, à genoux devant les toilettes à faire le brame du cerf en pleine gastro me suppliait de ne pas la laisser tomber au risque d’être virée. Par pitié, et afin de ne pas payer le loyer toute seule, je débarquai dans une entreprise en piteux état. Le responsable, Christian Grey, est une caricature de... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2015

" je suis un taille-crayon"

   www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag   A mes futurs enfants, ou à ceux que je n’aurai peut-être jamais,     Je sais que tu as autre chose à faire que de lire la lettre pourrie de ton père. Je suis placé dans un  hospice parce je me pisse dessus et que je fais le poisson  rouge dans ce bocal puant la purée compacte et la transpiration. J’ai écris cette lettre le 12 janvier 2015, j’avais  34 ans. Pour toi, 34 ans c’est  Jurasic Park (si tu es fan de vieux films comme moi, qui... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2015

" Un Coca-Cola de remords (Partie 2)"

   www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag   Albert me manque. Assis contre la porte métallique de mon appartement, je réalise qu’il y a cinq minutes encore, il était en face de moi à tenter de communiquer, à m’envoyer un SOS, une bouteille à la mer depuis l'île de la Solitude. Ça aurait dû être un signal d’alarme mais je n’ai pas réagis. Les cambrioleurs du désespoir sont entrés dans sa tête, une pince coupante à la main, sectionnant le petit câble rouge reliant son cœur à sa dignité. Je ne suis pas électricien,... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2014

"Mon père, ce dealer"

    www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag       J’ai longtemps hésité avant de rejoindre ces êtres étranges, essentiellement barbus, portant de grosses lunettes carrées, un slim et de jolies bottines en cuir imitation vintage achetées aux Galleries Lafayette pour la modique somme de 119 euros. Non, je ne suis pas devenu un Hipster , je ne porte pas de t-shirt « Mange un carnivore, sauve un animal » et je n’ai pas encore de casquette de routier, noire et blanche, ornée d’un loup, objet culte... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 16:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 novembre 2014

"Un Coca-Cola de remords "

  www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag   Quelque chose me lèche. Une langue râpeuse à l’haleine chargée. J’ai des fourmis dans les mains. La bouche anesthésiée, plaquée contre le matelas imprégné de poussière. Mes fringues jonchent le sol. Des tickets de carte bleue dégueulent des poches de mon pantalon. Chaque muscle est douloureux. Faire le moindre geste est une torture. Je n’ai pourtant pas de plaies, de coupures, de contusions. Je n’ai pas fais de sport non plus, ça c’est une certitude. Mon chat est dubitatif ou il... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 13:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 octobre 2014

« La boucherie des âmes perdues"

  www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag   Vagabondage dans cette foule étouffante, Chercher la clé à fourrer dans une fente, Les silhouettes se confondent sans se rencontrer, Des fantômes sans noms, sans identités,   Je cherche l’ivresse des autres, sans me mélanger, La tête qui tourne sans avoir à me retourner, Je cherche un regard discret et intimidé, Pour me convaincre de ma capacité à exister,   Ça sent la viande froide et avariée, Un  printemps de décembre qui n’est jamais arrivé, Je suis... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2014

" Monsieur cailloux "

www.facebook.com/lavieabsurdedeMrZag Là-haut, il y a  une ombre en cailloux qui joue du piano, seule sur une colline de glace, haute, très haute, tellement haute que même les nuages foutent le camp . Des notes à faire chialer un arc-en-ciel,  à détourner le regard méprisant et fier d'un corbeau affamé. Un bric-à-brac de sentiments. Une sculpture de galets gris, polis par trop de politesse, trop lisses sans profondeur, sans perspective. Une composition instable. Ca tangue. Un haut les cœurs de pierres,... [Lire la suite]
Posté par Mr Zag à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]